Projet Franklin.

Lieu : Sceaux

Programme : Logement

Intervention : Rénovation, aménagement

Rénovation et aménagement d'une maison en bordure du Parc de Sceaux.

La maison comme bulle de vie est alors questionnée.

De quoi à-t-on besoin ? Pour qui ? A quels moments ?

Dans le cadre de ce projet nous avons questionné les couleurs, les espaces, les matières, les vues, les besoins et les ressentis. Tous les espaces devaient être repensés pour s'adapter aux habitants

Ainsi, le parquet et les escaliers ont été nettoyés pour retrouver la couleurs d'origine, les murs repeints en blanc pour attirer la lumière, certains en couleurs pour dynamiser.

La cuisine a été modifiée, les meubles ont été repeints en blanc, le sol a été changé pour s'adapter au style de cette maison.

L'entrée devient chaleureuse, de part l'utilisation du bleu déjà présent dans le sol.

On y installe une étagère sur-mesure, aux angles arrondis et une profondeur moindre, pour ne pas stocker, mais tout de même poser, des clés, un téléphone.

La banquette prend place au pied de l'escalier, comme si elle avait toujours été là. Elle cache un coffre de rangements et propose une tablette pour poser un vase pour donner du mouvement, une perspective.

Il a également été question de rangements, de place, d'espace. 

Un placard de rangement a alors été intégré à l'espace de salle à manger. Il s'incruste dans le mur, dans les moulures retravaillées. On n'en devine pas sa profondeur.

Ce meuble devient part entière de cet espace, il rythme et organise.

Les niches donnent du volume, habillent et habitent l'espace. Derrière les portes il y a des étagères, des tiroirs, tous les rangements possibles.

Les meubles de la salle a manger ont été changés, pour du mobilier plus moderne, durable, dont on ne se lasse pas et qui s'accorde avec le choix de couleur du placard soleil.

Dans la continuité de cette espace nous trouvons le salon, où le bleu donne le ton, en répondant au jaune de la pièce voisine.

Ici la table basse aux accents 70' casse les angles de cette pièce rectangulaire. On habille, on joue avec les reflets entre les deux espaces de vie de famille.

La salle de bain parentale change de visage au dernier étage.

Elle devient lumineuse, agrandie, unie et facile à vivre et à entretenir.